Petit Dictionnaire du Nouvel Alhambra

La salle mythique genevoise rouvre ses portes… Voici nos 9 petits regards sur sa transformation.

 

IMG_1352

Actuelles, musiques : ethno, jazz, rock, chanson française – les musiques actuelles sont le mot d’ordre du nouvel Alhambra. La programmation est ouverte : associations, envoyez vos propositions et projets ! Mélomanes, achetez vos billets.

 

Cinéma : l’ancienne salle cinématographique Omnia reste fidèle à ses origines, gardant la cabine de cinéma 35mm et privilégiant les rapports ponctuels avec les festivals de la région.

Design : refaite par Carmen Perrin (responsable de cette paroi argentée perforée à la gare), la salle est resplendissante. Les trois puits de lumière originaux sont reconvertis en lampes en filigrane, et le plafond est repeint en un dégradé métallique, qui va de l’or à l’argenté pour finir dans les tons noirs du sol.

Fresques : une turquoise en spirales de 1918, une autre orange-et-or, joyeusement Art Déco – ces décors originaux de la scène ont été restaurés en toute beauté.

Moderne : odeur de neuf, échos… Oui, c’est bien l’ancienne salle de l’Alhambra, en rénovation de 2012 à mars 2015, mais entièrement réincarnée ! Que la musique commence…

Modulable : la salle l’est parfaitement, avec une partie des sièges fixe et une partie amovible. Ainsi, l’Alhambra peut s’adapter à toute ambiance musicale, de la chanson tranquille ou du cabaret au rock sauvage.

Numérique : la salle s’oriente de plus en plus vers les réseaux sociaux pour sa programmation, sa distribution d’infos, et se distancie de l’imprimé.

 

IMG_1367« Pleine ville, un noyau en » C’est ainsi que l’appelle Karin Strescher, chargée de la coordination de la salle – un nouveau pôle dans cet espace de Genève qui manque d’animation; un nouveau souffle pour ces rues commerçantes.

 

Projets : l’Alhambra démarre tout en douceur, le temps que son public se réhabitue à sa présence; que les structures n’aient pas peur de louer la salle. Karin espère – et on l’espère aussi ! – qu’il y aura de plus en plus de concerts. « Le but ultime, dit-elle, est que l’on puisse représenter toutes les musiques. »

 

Quel dynamisme ! La salle semble être bien partie pour sa nouvelle ère…

Publier un nouveau commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>