Interview : Pierre Maudet, Conseiller d’Etat en charge de la sécurité.

Interview de Pierre Maudet, conseiller d'Etat en charge de la sécurité.

Interview de Pierre Maudet, conseiller d’Etat en charge de la sécurité.

Interview – La campagne pour siéger à l’exécutif de notre canton est désormais lancée. Notre mission –et nous l’acceptons- est désormais d’informer nos internautes sur ses enjeux politiques, et quel meilleur moyen que d’aller à la rencontre des candidats ? C’est dans le cadre de cette série de rencontres que le candidat au Conseil d’Etat, Pierre Maudet, a répondu aux questions de la rédaction du Grand Genève Magazine.Grand Genève Magazine – En octobre, les Genevois sont appelés aux urnes. Vous êtes candidat à votre propre réélection, quel bilan tirez-vous de votre année écoulée au Département de la sécurité ?

Pierre Maudet – Cette année m’a permis de lancer de nombreuses réformes avec les partenaires de la chaîne sécuritaire et le travail commence à porter ses fruits : l’année dernière, la criminalité a baissé de 9% dans le canton par rapport à 2011. Et la tendance se poursuit en 2013. Hormis Zoug, Genève est le seul canton à avoir réussi à inverser la courbe et à obtenir une telle diminution des délits. Cela démontre qu’en matière de sécurité, il n’y pas de place pour la fatalité. Mais il reste encore beaucoup à faire. En effet, bon nombre des infrastructures et des instruments ne sont plus adaptés pour gérer la sécurité d’un canton très attractif, situé au cœur d’une agglomération de près d’un million d’habitants. Au regard de l’évolution démographique et face à une criminalité en constante évolution, le travail entrepris ne fait donc que commencer.

Quels sont vos axes de priorité, les dossiers majeurs que vous comptez défendre si vous êtes élu ?
Je veux avant tout poursuivre le travail entamé l’année dernière, avec la même énergie qu’aux premières heures. Car, comme je le disais plus haut, nous ne sommes qu’au début de la reconquête de la sécurité à Genève. Mon objectif, plus que jamais, est de contribuer à restaurer l’autorité et la crédibilité de l’Etat. Si la sécurité est un droit, elle est aussi un élément essentiel pour garantir la prospérité du canton et de sa région. J’ai ainsi envie de travailler sur le long terme à bâtir les conditions cadre de la Genève de demain. Dans l’immédiat, cela passe par la concrétisation de la nouvelle loi sur la police, qui déploiera ses effets dès 2015, et par la mise en place de la nouvelle planification pénitentiaire, qui permettra de rattraper le retard pris dans ce domaine depuis des années avec, à terme, un doublement du nombre de places de prison.

Quel regard portez-vous sur l’évolution du Grand Genève ?
Le Grand Genève – même s’il peine parfois à prendre forme au niveau institutionnel et politique, et reste un souvent un concept un peu flou dans la tête des gens – est une réalité vécue tous les jours par des dizaines de milliers de personnes. Plus que jamais, il est indispensable de dépasser les méfiances mutuelles – malheureusement attisées par certains partis populistes – et travailler à la structuration de notre région, notamment en termes de logements et d’axes de transports.

Quels sont les grands enjeux sécuritaires au niveau de la région Grand Genève ? Peut-on imaginer une collaboration étroite avec nos voisins français ?
La sécurité est bien sûr un des éléments structurants pour le développement du Grand Genève. A cet égard, la collaboration entre les polices genevoise et française est excellente. La Région Rhône-Alpes, aux portes de Genève, concentrant 14% de toute la criminalité française, cette collaboration est tout simplement cruciale. Schengen a changé la donne, c’est une évidence. Le nier serait malhonnête vis-à-vis de la population. Mais plutôt que de pleurer des frontières qui – à l’heure de la criminalité informatique – sont de toute manière devenues extrêmement relatives, je préfère voir tout ce que Schengen nous a apporté en termes de coopération policière. A l’heure actuelle, grâce notamment au Centre de coopération policière et douanière (CCPD) franco-suisse situé à l’aéroport, qui traite près de 18’000 dossiers par année, il est souvent plus facile pour la police genevoise d’obtenir des informations de leurs collègues français que de leurs homologues d’un autre canton.

Quel message souhaitez-vous transmettre aux internautes du Grand Genève Magazine ?
Un message de fierté: celle de contribuer au développement d’une région parmi les plus dynamiques d’Europe, à la renommée internationale.

Parcours express

Pierre Maudet a été élu au Conseil d’Etat le 17 juin 2012 avec près de 40% des suffrages. Il a pris les rênes du département de la sécurité où il œuvre depuis plus d’une année à rétablir les conditions propices à la sécurité dans le Canton, tout en restant proche de la population, comme il a toujours tâché de l’être durant les cinq années passées au sein de l’Exécutif de la Ville de Genève, en tant que conseiller administratif puis en tant que maire.

Pierre Maudet, binational franco-suisse, né le 6 mars 1978 à Genève, Conseiller d'Etat en charge de la sécurité.

Pierre Maudet, binational franco-suisse, né le 6 mars 1978 à Genève, Conseiller d’Etat en charge de la sécurité.

Mais il n’a pas attendu d’être élu à l’Exécutif pour s’investir au service de la ville. Il n’avait en effet que 15 ans lorsque il a créé le Parlement des jeunes de la Ville de Genève (qui a ensuite fait des émules avec la création d’une version cantonale, puis d’une fédération suisse). C’est sans doute cet engagement qui l’a amené à présider la Commission fédérale de l’enfance et de la jeunesse depuis 2005. A côté de sa vie politique, il a également été sapeur-pompier volontaire et samaritain (présidence de l’Association Genevoise des Sections de Samaritains de 2002 à 2005). Côté militaire, il est capitaine, formé au sein des troupes de sauvetage opérationnelles en cas de catastrophe.

Pour le surplus, Pierre Maudet est marié et père de trois enfants. Il a fait ses études au Collège Claparède, puis à la Faculté de Droit de l’Université de Fribourg.

Voici tous les détails du parcours de M. Maudet :  http://www.pierremaudet.ch/a-mon-sujet/

 

Publier un nouveau commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>