Élections fédérales : les candidats – Jean Batou

Le 18 octobre approche à grands pas… et tous les regards se portent vers Berne.

La campagne pour le renouvellement des deux Chambres est désormais lancée.
On connaît les chiffres : 26 listes, 178 candidat(e)s pour l’élection des 11 député(e)s genevois au Conseil national ; 6 listes, 10 candidat(e)s déposées à la chancellerie d’Etat.

Mais qui sont-ils donc, ces genevois et genevoises qui se présentent aux élections fédérales ? Grand Genève Magazine est allé à la rencontre des candidat(e)s pour leur poser quelques questions…

 

Photo-JBJean Batou, pouvez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?
Je suis la tête de liste d’Ensemble à gauche au Conseil National (Liste n° 6) et au Conseil des Etats (Liste n° 4). J’appartiens au mouvement politique solidaritéS, principale composante de l’Alliance de Gauche. L’ADG est représentée au Grand Conseil à Genève, au sein duquel je siège.

Historien, professeur d’université, je suis spécialiste de l’histoire internationale contemporaine, en particulier celle du développement économique et des mouvements sociaux. Ma formation me prépare donc à intervenir efficacement au parlement à Berne.

Au Conseil national, je compte faire des propositions en rupture avec la régression sociale en cours, misant sur plus d’égalité et de solidarité. Je compte aussi défendre une vision écologique à la hauteur des enjeux actuels, en particulier du réchauffement climatique.

Certes minoritaires dans une telle enceinte, mes propositions s’adresseront aussi aux mouvements sociaux de notre pays, avec lesquels je veux participer au développement des résistances indispensables à l’ordre actuel.

Quels grands axes comptez-vous défendre aux élections fédérales ?



Je suis opposé à la croissance des inégalités, à la privatisation du domaine public et aux solutions imposées au nom d’une soi-disant « volonté » des marchés.

Je plaide pour une véritable alternative fondée sur l’égalité, le bien commun et la démocratie réelle, qui vise à redonner aux citoyen·nes la possibilité d’opérer des choix.

Mes thèmes essentiels de campagne :

  • Défense des intérêts des salarié·e·s par le renforcement des dispositions légales (salaire minimum, protection contre les licenciements, inspection du travail, etc.) et des conventions collectives de travail.
  • Promotion d’un véritable système d’assurances sociales fondé sur la solidarité, sur le modèle de l’AVS, avec des contributions proportionnelles aux revenus.
  • Lutte résolue contre toutes les formes de discriminations fondées sur le sexe, sur l’origine, la croyance, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, etc.
  • Rejet des traités internationaux de libre-échange au profit des multinationales (TISA, TAFTA, etc.), liberté de circulation et d’établissement des personnes, accueil digne des migrant·e·s, interdiction d’exportation du matériel de guerre…
  • Défense et extension de nos droits démocratiques, en particulier sur les lieux de travail (droits syndicaux), soutien aux médias indépendants, transparence et plafonnement des campagnes politiques…
  • Soutien à un Plan d’urgence pour le climat : la baisse de 50% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 passe notamment par l’isolation thermique des bâtiments et la priorité absolue aux transports publics. Sortie immédiate du nucléaire !
  • Renforcement du droit à l’expropriation du sol pour la construction publique de logements de qualité à des prix abordables. Généralisation du blocage et du contrôle des loyers.
  • Refonte de la fiscalité en faveur de l’impôt direct progressif et de la taxation des grosses fortunes, des bénéfices et des transactions financières. Non à la nouvelle baisse programmée de l’imposition des entreprises (RIE3).

Que représente pour vous la région du Grand Genève ?




Le Grand Genève est la région à l’échelle de laquelle il nous faut penser l’échelon local en luttant contre les barrières artificielles imposées par la frontière. Je suis pour cela en faveur du développement de mécanismes de prises de décision démocratiques à ce niveau, de la part des populations concernées.

égalitéJe combats les discours démagogiques qui visent à opposer les populations vivant des deux côtés des frontières Genève/Vaud, Genève/Ain et Genève/Haute-Savoie, alors que le bon sens voudraient qu’elles travaillent ensemble à l’amélioration de leur bien-être commun, notamment en matière de transports, de logement, de production agricole, de défense des intérêts des salarié·e·s et de protection de l’environnement.

Publier un nouveau commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>