Blandine Robin, coeur et tripes

Blandine Robin © Yannick Perrin

Blandine Robin © Yannick Perrin

Mais qui est donc Blandine Robin ? Femme rock, voix sauvage, poète acoustique… Tour à tour douce, corrosive, amère et lumineuse, elle joue avec le décalage, le désaccord, mais aussi avec l’harmonie inattendue. Quelques questions pour cette reine déroutante de la chanson.

Comment – ou pourquoi – avez-vous commencé à chanter ?

Je ne me souviens pas avoir commencé à chanter. J’ai chanté tout le temps. C’était naturel pour moi de continuer dans ma vie professionnelle. C’est mon carburant.

Qui sont vos héro·ïne·s ?

Peter Pan, Robin des Bois et Gandhi. Le premier pour la liberté totale qu’apporte l’imagination. Robin des bois pour son intelligence et sa détermination à lutter contre les injustices sociales (j’ai écrit une chanson à son sujet). Gandhi pour sa lutte pacifiste qui m’impressionnera jusqu’à la fin de mes jours je crois.

Qui aimez-vous écouter ?

C’est assez éclectique je dois dire. Cela va de Renaud, Higelin, Merlot, à Mercedes Sosa, Chavela Varga, Jessie J, les C2C, Carissimi, Charlie Haden, Oxmo Puccino, Mc Solaar, I am, des opéras… Là, j’écoute un disque de Yom, un clarinettiste nouvel génération avec des sons électro-rock derrière et une clarinette plutôt klezmer…

Genève, pour vous, qu’est-ce que ça représente?

Une ville d’accueil (je suis française), de bon vivre et de richesse culturelle. J’espère qu’elle restera toujours accueillante, sinon c’est que nous devenons de vieilles biscottes. En arrivant ici, j’ai été ébahie par toutes les nationalités qui cohabitent dans cette ville, et, chaque jour, je me dis que c’est vraiment une qualité.

Qu’est-ce qui jette l’huile sur le feu de vos chansons ? Qu’est-ce qui vous agace, qu’est-ce qui vous inspire ?

L’absurdité des choses m’agace et m’inspire. L’amour passionné, sexuel, ou profond. Le dernier texte que j’ai écrit (pour la scène) est un slam qui parle de la place de la femme et de l’homme, et de la façon dont nous sommes incités à être des caricatures de notre genre.

Blandine Robin

Blandine Robin © Yannick Perrin

Qu’est-ce que vous pensez que ça veut vraiment dire, être une femme ?

Pour moi c’est juste une question anatomique. Je veux me sentir libre d’être. Je ne veux pas que l’on me dise comment je dois vivre et ce que je dois faire uniquement parce que je suis née fille. Cela vaut aussi pour les garçons…

Parlez-moi de vos projets futurs !

Pour l’instant, je continue de tourner le concert La vie Kexplose avec le trio. En parallèle, je suis en train de créer un concert pour les bébés. J’ai déjà des idées pour mon prochain projet pour adultes (consentants et responsables), mais c’est encore un peu flou pour en parler. Je pense que je n’aurai pas assez de cette vie pour mener tous ces projets.

Les attentats de Paris, ainsi que tous ceux perpétrés dans le monde ces derniers mois m’effraient beaucoup, et me poussent à écrire de façon plus engagée. Il en est de même pour notre inaction face aux dangers écologiques, les moyens arrachés à la culture, et surtout à l’éducation.

propos recueillis par Elodie Olson-Coons

Publier un nouveau commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>